You are currently viewing Kilos émotionnels comment les perdre ?

Kilos émotionnels comment les perdre ?

  • Auteur/autrice de la publication :

Vous avez passé une journée difficile, vous êtes stressé et dès votre retour à la maison, vous commencez à manger sans faim. À ce moment précis, vous êtes à la recherche du plaisir ou simplement d’aller mieux. Si vous adoptez ce comportement et que vous souhaitez l’éradiquer, cet article est fait pour vous. Ici, je vais vous expliquer tout ce qu’il faut savoir pour comprendre et enrayer ce phénomène. À la fin de cet article, vous serez capable de perdre progressivement et durablement vos kilos émotionnels.

Avant toutes choses, rappelons que la prise de poids est toujours liée à trois facteurs. Leurs impacts sur le physique seront différents d’un individu à l’autre.

  • Le facteur n°1 : Le neuro émotionnel.
  • Facteur n°2 : La nutrition.
  • Facteur n°3 : L’activité physique ou sportive.

Dans cet article, je vais aborder avec précision le facteur neuro émotionnel. En effet, le maitriser est le point de départ de votre changement de vie vers un poids idéal.

Cependant, pour réussir votre perte de poids, il faudra également mettre en place des actions pour améliorer votre nutrition et conserver une activité physique suffisante. Référez-vous aux rubriques « Alimentation » et « Sport/Fitness » de ce blog pour aller plus loin.

1. Comment savoir si je suis concerné par les kilos émotionnels ?

Il y a toujours eu une part d’émotion liée à notre alimentation. Cependant, elle est plus ou moins importante en fonction des individus. S’il vous arrive de manger régulièrement sans avoir faim, si vous mangez uniquement pour vous réconforter ou pour supporter le quotidien, c’est que vous avez une forte tendance à compenser vos émotions par la nourriture.

Ce mécanisme n’est pas honteux, il est même très naturel, car manger procure du plaisir et nous serions bien bête de vouloir s’en priver. Malgré tout, il faut réussir à contrôler ses émotions pour garder un bon équilibre de vie et rester en bonne santé.

2. Les kilos émotionnels concernent-t-ils plus les femmes que les hommes ?

La réponse est non, les hommes et les femmes sont concernés. La seule différence provient de l’attachement des femmes à contrôler leurs poids alors que les hommes ont plutôt une tendance à se laisser aller. Par ailleurs, les hommes montrent moins facilement leurs émotions et ont tendance à s’en détacher plus facilement. Ainsi les femmes ont plus souvent conscience du lien entre leurs émotions et leurs habitudes alimentaires.

3. Quelles sont les causes des kilos émotionnels ?

Il y a plusieurs causes aux kilos émotionnels, il faut les identifier pour mettre en place une réponse cohérente et réduire leur impact sur notre poids.

A. Nos émotions négatives :

Il y a beaucoup d’émotions qui peuvent provoquer une compensation alimentaire. Les plus courantes sont le stress, la solitude, l’ennuie, la tristesse ou encore la colère. Bien souvent, nous gérons mal nos émotions et cela nous pousse à consommer des aliments sucrés pour obtenir un bien-être ou un réconfort immédiat.

B. Nos émotions positives :

Effectivement, les émotions positives comme le sentiment de communauté lors des festivités va aussi nous amener à manger excessivement. Ainsi, les caractères épicuriens auront également une tendance facile aux kilos émotionnels.

B. La pensée.

Au fil des années, le rythme de nos pensées s’est accentué. L’internet et la croissance du digital avec le 100% connecté augmentent chaque jour un peu plus la dépense énergétique de notre cerveau en le sursollicitant.

Cette sursollicitation épuise notre système nerveux qui se trouve pour beaucoup d’entre nous en surmenage. Cet état va dérégler notre équilibre hormonal et engendrer notamment une baisse de production de la sérotonine et de la dopamine.

3 Quel est le rôle des hormones sur la satiété ?

1. Dopamine et sérotonine

Il y a dans notre corps des Neuro hormones dont la sérotonine et la dopamine qui contrôlent notre sensation de faim. Malheureusement, quand le système nerveux s’épuise, la concentration de sérotonine et de dopamine diminue. Lorsque cela se produit, le signal de la satiété est perturbé et nous mangeons bien plus que nos besoins.

2. L’ocytocine

L’ocytocine est l’hormone de l’amour et du lien social. Lorsque le lien social diminue, sa production ralentit en réduisant le signal de satiété envoyé à notre cerveau. C’est tout le paradoxe de notre société actuelle où faute de temps, les réseaux dit « sociaux » ont pris peu à peu la place des échanges humains.

4. Kilos émotionnels, l’influence de l’enfance ?

A. L’Environnement affectif.

Nous savons aujourd’hui qu’un environnement affectif défavorable de l’enfant peut favoriser la prise de poids émotionnelle. En effet, pendant l’enfance, un environnement aimant, attentionné et favorable à l’échange aidera  l’hippocampe à se développer. Cette partie du cerveau permet de mieux gérer les états de stress.

B. Les habitudes alimentaires.

Tout ce que l’on fait jeune a une influence sur ce que nous sommes aujourd’hui. L’alimentation est aussi concernée par ce phénomène et bien évidement plus tôt nous prenons de bonnes habitudes alimentaires, plus nous avons de chance de conserver une alimentation équilibrée.

5. Quels sont les aliments qui interviennent dans les kilos émotionnels et pourquoi ?

Généralement, les personnes atteintes de kilos émotionnelles se dirigent vers des aliments sucrés.

En effet, le sucre réduit le taux de cortisol qui est l’hormone qui génère notre stress. Par ce mécanisme, il apaise nos angoisses et calme notre esprit.

C’est pourquoi, il peut se créer une addiction alimentaire et en parallèle une sorte d’acclimatation de notre corps qui nous poussent à en consommer toujours plus.

6. Pourquoi perdre ses kilos émotionnels ?

Tout simplement, pour préserver sa santé physique et mentale en revenant à son juste poids de façon durable.

7. Quels sont les trois leviers pour perdre définitivement vos kilos émotionnels ?

A. Levier n°1, lutter contre les facteurs des kilos neuro émotionnels ?

Je vais maintenant vous présenter 6 outils à tester afin de réduire l’impact de vos émotions sur votre poids.

Outil n°1 : Reposer son système nerveux.

Avant toutes choses, vous pouvez essayer d’aider votre système nerveux à se régénérer. Pour cela, le sommeil est l’un des meilleurs moyens d’agir, mais vous pouvez également utiliser des compléments alimentaires. Ils constituent une aide, mais ne compenseront pas un manque de sommeil. Pour ce faire, je vous recommande trois produits :

  1. Les oméga 3, car nous savons qu’un déficit en oméga 3 cause des dysfonctionnements du système nerveux. C’est pourquoi, en période de fatigue nerveuse, il est intéressant de se complémenter en acide gras polyinsaturé.
  2. La vitamine B6 qui participe à la formation de neurotransmetteurs essentiels à notre système nerveux pour gérer le stress.
  3. Le magnésium aide à réguler la production de l’hormone du stress que l’on appelle le cortisol.
compléments alimentaires

Outil n°2 : Identifier vos émotions et les accepter pour perdre vos kilos émotionnels.

La première étape consiste à identifier le signal qui vous pousse à manger. Ainsi on peut répertorier plusieurs sentiments comme :

  1. La tristesse.
  2. La solitude.
  3. L’ennuie.
  4. La colère.
  5. Le choc traumatique.

En fonction des facteurs que vous avez identifié, il faut mettre en place une réponse adaptée à vos émotions.

Par exemple, si la cause vient de la tristesse, identifiez ce qui vous rend triste. Ensuite, essayez de mettre en place un autre rituel que l’absorption d’aliments sucrés et qui ne provoque pas d’effets indésirables. Vous devez garder également le même objectif de bien-être.

Bien entendu, en fonction de l’importance et de la gravité du problème, il ne faut pas hésiter à consulter et à se faire aider par un professionnel de santé.

Outils n°3 : Installer un sas de décompression émotionnelle dans journée.

L’objectif est de prendre du recul sur les émotions ressenties pendant la journée. Les observer, les comprendre et les accepter. Cela ne vas pas régler le problème, mais plutôt vous aider à vous en détacher. Le stress est souvent une accumulation de petites choses qui demain n’auront plus d’importance.

De la même façon que vous observez vos émotions négatives prenez le temps d’observer vos émotions positives et tous les petits plaisirs de la journée. Cela peut vous aider à contrebalancer votre stress.

Outil n°4 : Exprimer ses émotions.

Exprimer verbalement et sans agressivité vos émotions négatives vous aidera à les évacuer rapidement. Vous évitez ainsi le trop plein qui vous pousse vers vos kilos émotionnels.

Outil n°5 : Commencer à méditer.

Méditer

La médiation de pleine conscience à beaucoup d’effet positif. Elle permet d’observer ses pensées et de les laisser filer, elle permet également de se recentrer sur le sensoriel ce qui apaise généralement ses pratiquants. Aujourd’hui, vous pouvez tester cette discipline très facilement avec des applications gratuites.

Outil n°6 : La cohérence cardiaque

L’application respirelax propose plusieurs programmes visant à se détendre par la respiration. Facile d’accès, ludique et ne demandant que peu de temps, là encore vous auriez tort de ne pas essayer.

B. Levier n°2, Améliorer votre nutrition pour perdre vos kilos émotionnels.

aliments bruts non transformé

Si vous êtes concerné par les kilos émotionnels, je vous recommande de consacrer les 7 à 10 premiers jours de votre régime à la maitrise de vos émotions. Il est important de ne pas trop se disperser au départ pour ne pas diviser vos efforts.

En effet, assurez-vous, d’avoir mis en place une petite routine à l’aide de quelques outils choisis dans la liste ci-dessus. Normalement, à l’issu de ce délai, vous devez ressentir les premiers effets positifs.

À partir de là, il est temps d’actionner le second levier, celui de la nutrition. Si vous êtes abonné à ce blog vous savez déjà quoi faire pour rééquilibrer votre alimentation. Pour les autres personnes, je vous invite à vous référer à l’article « maigrir sans avoir faim ».

C. Levier N°3 : Augmenter sa dépense énergétique par l’activité physique ou le sport.

Une activité physique régulière vous amène énormément de bienfaits. Tout d’abord, en agissant sur vos dépenses énergétiques puis sur votre stress. Sa pratique ne fera qu’optimiser vos résultats. De la même façon, le sport lorsqu’il est bien pratiqué vous apportera les mêmes bénéfices.

Je vous recommande la lecture de 2 articles, « Maigrir au bureau » dans lequel vous trouverez 20 astuces pour perdre du poids facilement sans faire de sport et « cardio, 3 étapes pour choisir son activité et s’y tenir ».

Conclusion.

Vous connaissez maintenant l’existence des kilos émotionnels et vous avez une méthode à mettre en place pour lutter contre eux. Afin d’obtenir les meilleurs résultats, il faut mettre en place votre routine émotionnelle sur les 7 premiers jours. Le plus difficile est d’être assidu dans la pratique des petits exercices visant à se déstresser.

Cela ne vous demande que peu de temps chaque jour. Si vous craquez en cour de route pas de panique, rien ai perdu. Reprenez simplement votre routine et apprenez de vos erreurs pour ne pas les reproduire.

Vous pouvez me solliciter pour de plus amples informations ou me poser vos questions ici. Je réponds à tout le monde.😊

Laisser un commentaire