You are currently viewing Comment lutter efficacement contre le cholestérol ?

Comment lutter efficacement contre le cholestérol ?

  • Auteur/autrice de la publication :

D’après les études, l’excès de cholestérol touche plus de 25% de la population adulte soit près de 10 millions de Français. Le journal « le Parisien » nous rapporte que 95% de la population déclarent bien connaître ce fléau, mais en réalité le cholestérol est méconnu par la plupart d’entre nous, car nous sommes noyés par les idées reçues à son sujet.

Dans cet article, je vais faire le tri de toutes ces idées reçues et vous expliquer comment lutter efficacement contre le cholestérol et ses symptômes. Vous apprendrez qu’il est essentiel à notre organisme et qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais cholestérol. Nous parlerons aussi du rôle de l’alimentation dans l’excès de cholestérol, des traitements médicamenteux et des actions à mettre en place pour baisser rapidement son taux.

Mais avant de rentrer au cœur du sujet, commençons par définir ce qu’est le cholestérol ?

1. Définition et rôle du cholestérol ?

Le cholestérol est un corps gras ou lipide indispensable pour notre santé, car il donne de la vitalité aux cellules de notre corps en apportant de la souplesse à nos membranes cellulaires. C’est aussi un précurseur essentiel à la formation de nos hormones et notamment la testostérone.

Il se déplace dans le sang par le biais des lipoprotéines qui sont en fait des transporteurs. Il en existe deux catégories :

  1. Les transporteurs VLDL ou « very low density lipoproteins » pour les  lipoprotéines de très faible densité.
  2. Les transporteurs HDL ou « high density lipoproteins » pour les lipoprotéines de très haute densité.

Ainsi, il n’existe pas de bon ou de mauvais cholestérol. C’est un abus de langage largement répandu qui considère le transporteur HDL comme le « bon cholestérol » et le transporteur LDL comme le « mauvais cholestérol ». En réalité il est question de bon ou mauvais transporteur et nous allons voir maintenant quel est le rôle de chacun d’entre eux ?

A. Quel est le rôle des transporteurs ?

  1. Les transporteurs HDL : Ils récupèrent le cholestérol en excès pour le ramener au foie qui se chargera de le détruire. Ainsi, plus vous avez de transporteurs HDL dans le sang et plus vous êtes protégés. C’est pourquoi, on les considère comme « bon cholestérol »
  2. Les transporteurs LDL : Ils transportent le cholestérol du foie vers les cellules. On les considère comme « mauvais cholestérol » car en s’accumulant ils vont contribuer à la formation de plaque d’athéromes ou amas graisseux qui peuvent boucher nos artères. Ainsi lorsque les LDL sont présents en excès dans le sang, on les juge comme responsable de nombreuses maladies cardio-vasculaires.

B. D’où provient le cholestérol ?

Le cholestérol est fabriqué par le foie à hauteur de 75% alors que 25% provient de notre alimentation. On le retrouve notamment dans les produits d’origine animale. Vous l’aurez compris, pour baisser son taux de cholestérol, il faudra en plus de maîtriser son apport agir sur sa production. Nous y reviendrons plus tard dans cet article.

C. Quels sont les variables à surveiller pour suivre son cholestérol ?

Lorsque vous effectuez, une analyse de sang, vous trouverez 4 données.

  1. Les transporteurs LDL.
  2. Les transporteurs HDL.
  3. Le cholestérol total qui regroupe le taux de LDL et HDL.
  4. Les triglycérides : elles se stockent dans les cellules adipeuses et 100% d’entre elles proviennent de l’alimentation. Leurs augmentations anormales peuvent provoquer des maladies cardio-vasculaires

D. Quels sont les facteurs aggravants d’un excès de cholestérol ?

Obésité, surpoids
  1. Le surpoids et plus précisément la graisse abdominale.
  2. Le tabagisme.
  3. Le manque d’activité physique.
  4. Le stress.
  5. Les antécédents familiaux.
  6. L’âge.
  7. Les maladies cardio-vasculaires

E. Les symptômes d’une hypercholestérolémie ?

Vous êtes nombreux à vous demander quels sont les symptômes de l’hypercholestérolémie ou à vous croire en bonne santé devant l’absence de symptôme et c’est bien là tout le problème. En effet, il y a un fort caractère asymptomatique. Bien souvent, on découvre la présence d’une hypercholestérolémie lors de l’apparition de maladies cardio-vasculaire.

Cependant, certain médecin parle par expérience des symptômes suivant (qui ne sont pas médicalement prouvé) :

  1. Fatigue chronique.
  2. Douleur chronique.
  3. Trouble du sommeil.
  4. Coup de fatigue régulier dans la journée. (Souvent provoqué par un excès de sucre).

Ainsi, si vous reconnaissez chez vous certain de ces symptômes et que vous cumulez un ou plusieurs facteurs, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin.

F. 7 idées reçues qui nous empêchent de lutter efficacement contre l’excès de cholestérol ?

  1. La consommation des œufs est responsable du cholestérol.
  2. Une personne mince ne peut pas avoir de cholestérol.
  3. Si je n’ai pas de symptôme, je n’ai pas de raisons de m’inquiéter de mon taux de cholestérol.
  4. Prendre un traitement médicamenteux contre l’hypercholestérolémie nous protège de tous les risques liés à notre mauvaise hygiène de vie.
  5. Seul mon alimentation est responsable de mon taux de cholestérol.
  6. Les aliments anti-cholestérol comme la margarine sont idéales sur le long terme pour réduire son taux de cholestérol.
  7. Les femmes sont plus à risques que les hommes.

G. Quand faut-il prendre des médicaments pour lutter contre le cholestérol ?

Cholestérol, faut-il prendre des médicaments ?

Bien entendu, c’est avant tout votre médecin généraliste qui décidera de vous prescrire des médicaments ou de vous renvoyer vers un médecin spécialiste.

Les médicaments permettent de répondre immédiatement au symptôme du cholestérol et par conséquent ils nous donnent le temps nécessaire pour traiter les causes d’hypercholestérolémies en agissant à la fois sur la production de cholestérol par notre organisme, mais aussi en améliorant notre hygiène de vie.

Cependant, certaines personnes ont une production anormale de cholestérol par l’organisme. Dans ce cas, le médecin optera généralement pour un traitement médicamenteux afin de ramener sa production à un taux adéquate. Le patient lui maitrisera en parallèle son apport alimentaire afin de rester en bonne santé.

2. Comment agir efficacement contre l’excès de cholestérol ?

A. Comment faire baisser rapidement son taux de cholestérol ?

Pour faire baisser rapidement son hypercholestérolémie il faut agir sur l’ensemble des facteurs, c’est-à-dire :

  1. La production organique du cholestérol
  2. L’apport du cholestérol par son alimentation en adoptant les bons réflexes pour perdre du poids.

Réduire la production de cholestérol par le foie (75% de notre cholestérol sanguin) : 

  • On s’aperçoit que la consommation d’un œuf sans matière grasse, un jour sur deux le matin permet de réduire la production de cholestérol. En réalité, le cholestérol présent dans le jaune d’œufs va envoyer un signal à votre foie qui stoppera sa production de cholestérol pour la journée. Ainsi en apportant un peu de cholestérol de « qualité » vous allez agir sur sa production en la limitant.
  • Détoxifier son foie : Prendre soin de son foie va permettre de réguler sa production de cholestérol. Ainsi certain aliment comme le citron ou l’usage de la phytothérapie aura des effets positifs. Bien entendu, il n’y a pas de miracle et il ne sert à rien de détoxifier d’un côté en intoxicant de l’autre par une mauvaise alimentation.

Réduire l’apport du cholestérol par l’alimentation : De façon passagère, c’est-à-dire le temps de réduire le cholestérol, éviter la consommation d’acides gras saturés et notamment le beurre, le fromage et la viande. Puis dès que votre taux sera redevenu optimum, vous pouvez réintroduire ces aliments, sans en abuser dans votre alimentation. Pour cela, vous pouvez appliquer la règle suivante : Ne jamais consommer du fromage et de la viande au même repas.

Réduire les triglycérides qui sont l’ennemi numéro 1 du système cardio-vasculaire et qui ne sont pas du cholestérol, mais des graisses circulaires. Pour cela, réduisez votre consommation de sucre rapide, d’alcool et lutter contre le stress.

Incorporer une activité physique et sportive : Si vous n’êtes pas sportif, privilégiez la marche à pied. Dans le cas contraire, l’objectif est de bruler les graisses abdominales et pour cela le meilleur moyen est d’incorporer une activité cardio-vasculaire.

B. Comment entretenir une bonne hygiène de vie pour conserver un taux de cholestérol efficace ?

Une fois votre taux redevenu normal, il faut maintenant entretenir vos acquis. Bien entendu, il convient de ne pas reproduire les excès qui vous ont conduit à l’hypercholestérolémie.

  1. Malgré tout, il n’y a pas d’aliments interdits, mais plutôt une régulation de vos apports. L’idéal est de réduire votre consommation d’acides gras saturés présents dans les produits d’origine animale.
  2. Bannir les produits commerciaux type margarine anti-cholestérol. En effet, une étude a démontré que petit à petit les personnes qui consomment de la margarine en ajoute inconsciemment de plus en plus afin de retrouver le goût du beurre. Par ailleurs, le sujet est controversé et certains chercheurs pensent même que ce type de margarine enrichie en phytostérol pourrait augmenter le risque de maladies cardio-vasculaire.
  3. Surveiller votre consommation de sucre rapide.
  4. Surveiller votre consommation d’alcool.
  5. Pratiquer une activité physique régulière.
  6. Surveiller votre tour de taille qui constitue une circonstance aggravante. En effet, le tour de taille est souvent lié aux triglycérides, puisqu’elles se stockent dans les cellules adipeuses majoritairement présentes dans la graisse abdominale.
  7. Arrêter le tabac.
  8. Surveiller votre ratio oméga 3, oméga 6. Dans l’idéal, il faut consommer davantage d’oméga 3 et ne pas dépasser pour 1 g d’oméga 3, pas plus de 5 g d’oméga 6.

C. Quel est le régime idéal pour lutter efficacement contre le cholestérol ?

Le régime méditerranéen ou régime crétois est idéal pour lutter contre l’hypercholestérolémie. En synthèse, ce régime se compose de la façon suivante :

  • Il se compose d’acide gras insaturé de qualité comme une bonne huile d’olive.
  • On consomme en abondance des fruits et légumes.
  • Les protéines proviennent essentiellement des poissons et on restreint la viande rouge.
  • On peut consommer des viandes maigres comme le poulet.
  • Pas de lait, mais les yaourts de brebis et le fromage sont autorisés.
  • Consommation limitée des produits sucrés.
  • Les produits céréaliers complets sont privilégiés.
  • Consommation régulière des légumineuses.

Noter cependant que toutes les graisses d’origines animales ou végétales consommées en excès peuvent se transformer en cholestérol. En conséquence, nous devons faire attention à notre consommation d’acide gras insaturé même lorsqu’ils sont d’excellentes qualités.

D. Faut-il arrêter de manger des œufs pour lutter contre le cholestérol ?

Cholestérol, faut-il manger des œufs ?

La réponse est non. Comprenez que les œufs ne sont pas responsables directement de l’hypercholestérolémie. Vous pouvez consommer 2 œufs tous les matins à conditions de maîtriser vos apports tout au long de la journée. C’est donc votre équilibre alimentaire qui prime sur la consommation d’un aliment ou d’un autre.

E. Combien de temps pour baisser le cholestérol ?

Il est difficile de répondre précisément à cette question, car cela va dépendre de multiples facteurs. Néanmoins, si vous suivez les conseils de cet article vous pouvez avoir des résultats probants en 15 jours.

3. Quels Compléments alimentaires pour lutter efficacement contre le cholestérol ?

Compléments alimentaires et cholestérol

Avant de rentrer dans le sujet du complément alimentaire, il faut rappeler qu’ils viennent compléter votre alimentation. À aucun moment, l’utilisation des compléments cités dans cet article, vous permettront à eux seul de lutter contre l’excès de cholestérol.

En revanche, si vous appliquez les conseils nutritionnels de cet article et que vous souhaitez un coup de pouce supplémentaire allez-y !

  1. La lécithine de soja. En résumé, c’est un acide gras polyinsaturé naturel présent notamment dans le jaune d’œufs qui va augmenter les transporteurs HDL, souvenez-vous, ce sont les bons transporteurs qui ramènent l’excès de cholestérol vers votre fois pour qu’il le détruise. Par cette action, la lécithine de soja va limiter la formation de dépôts graisseux sur vos artères.
  2. Le magnésium citrate, car une carence en magnésium favorise le cholestérol.
  3. Les oméga 3 pour améliorer votre ratio oméga 3/oméga 6.

A. La levure de riz rouge, un complément alimentaire controversé.

Attention à la levure de riz rouge qui s’apparente à une statine naturelle. En effet, les statines sont utilisées comme médicament contre le cholestérol. Elles sont pour les uns très efficaces, pour les autres dangereuses et controversées. Par conséquent, mieux vaut opter pour un suivi médical avec des statines de synthèse, d’autant plus qu’il est quasiment impossible de connaitre précisément le taux de statine présent dans la levure de riz rouge.

Conclusion.

Grâce à cet article, vous disposez de toutes les clés pour lutter contre l’excès de cholestérol. Nous avons fait le tri entre les idées reçues et les vérités. L’approche médicale reste essentielle pour rester en bonne santé et je vous recommande avant tout de faire appel à votre médecin pour dépister efficacement une hypercholestérolémie. Que vous soyez ou non atteint par cette maladie, il reste assez simple de lutter contre elle en retrouvant une alimentation saine et équilibré.

Source :

  • 🌿 Cholestérol et triglycérides : beaucoup d’idées fausses – S02E08
  • Le parisien.fr
  • Blog actu nutrition

Laisser un commentaire